Découvrez nos dernières actualités

La CLDN se penche sur les enjeux numériques durant la crise sanitaire

Les membres de la Conférence se sont réunis le 29 octobre pour réaliser un bilan intercantonal COVID en matière de numérisation.   

La crise sanitaire actuelle a eu un impact majeur sur l’utilisation du numérique dans la société et au sein des administrations. Nouvelles manières de travailler et collaborer, outils de gestion de la crise sanitaire, protection des données, liens avec les milieux académiques…

Les enjeux sont nombreux et, s’il a fallu en mars y répondre dans l’urgence, la séance du 29 octobre a été l’occasion pour les membres de la Conférence de mutualiser les réflexions et solutions cantonales et de réaliser un bilan de la manière dont le numérique a été employé au cours de la crise sanitaire.

 

Les Cantons latins créent la Conférence latine du numérique

Les conseillers d’Etat chargés des systèmes d’information et de l’informatique ont créé le 11 novembre 2019 la Conférence latine des directeurs cantonaux du numérique. Son but est d’accompagner, de coordonner et de valoriser les actions des cantons romands et du Tessin à l’heure où les administrations publiques, confrontées à un environnement en pleine mutation, doivent s’adapter aux nouvelles technologies et gérer la transition numérique de la société.

Soutenir, encourager et accompagner les administrations publiques confrontées aux défis de la numérisation de notre société: telle est la vocation première de la Conférence latine des directeurs cantonaux du numérique, qui a été instituée le 11 novembre 2019 à Lausanne.

Pilotée par les conseillers et conseillères d’État désigné(e)s par chacun des six cantons romands (FR, GE, JU, NE, VD et VS) et le Tessin, cette nouvelle entité va élaborer une vision politique commune portant sur la prise en compte du numérique. Un objectif qui ne saurait être atteint sans une volonté affirmée de mutualiser les réflexions et d’échanger sur les solutions entre cantons.

Ainsi, la Conférence latine permettra à ses représentants d’encourager l’émergence d’une culture commune pour assurer une meilleure prise en compte politique et stratégique du numérique dans les administrations publiques. Elle permettra de coordonner les actions et de porter la voix des cantons sur la base de prises de position conjointes, qu’elle entend partager tant au sein des autorités cantonales que fédérales.

Déjà réunis pour un premier échange le 11 février 2019 à Lausanne, les acteurs de cette conférence intercantonale relèvent la nécessité de valoriser les relations et les partenariats avec d’autres ambassadeurs du numérique dans notre pays. «Au-delà de questions purement politiques, les défis devront également être relevés avec les acteurs privés et le monde académique », ont-ils affirmé à l’occasion de leur première rencontre. Les échanges ont aussi été nourris en amont par la section latine de la Conférence suisse sur l’informatique (CSI), qui assure le lien opérationnel avec des projets informatiques et de numérisation de l’administration.

«Il s’agit ici de mener une réflexion globale et transversale, de combler un vide et de garantir la confiance dans le nouveau paradigme numérique», soulignent les directeurs cantonaux.

Après avoir passé en revue les thématiques d’intérêt commun, les directeurs cantonaux ont choisi de mettre la priorité pour leurs travaux à venir sur les questions d’acculturation au numérique d’une part (réduction de la « fracture numérique », transition numérique des administrations, etc..) et de politique des données d’autre part (mise à disposition des données, protection des données personnelles, stockage des données, etc.). Dans le respect des compétences institutionnelles, ils souhaitent également pouvoir appuyer leurs collègues aux prises avec les questions de transition numérique, par exemple dans les domaines de l’éducation ou de la santé.

Du point de vue organisationnel, la conférence vise un rythme de deux rencontres annuelles. Elle est dotée d’une présidence, d’une vice-présidence et d’un secrétariat assumé par le Canton en charge de la présidence. Pour 2020 à 2022, la présidence de la Conférence latine des directeurs cantonaux du numérique a été confiée à Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois. Serge Dal Busco, conseiller d’Etat genevois en charge des infrastructures en assumera la vice-présidence pour la même période.

4 objectifs et une Conférence politique pour répondre aux enjeux du numérique

Réunis les 11 février et 8 octobre 2019, les directeurs cantonaux latins des départements en charge de l’informatique ont décidé de renforcer leur collaboration pour répondre aux défis posés par la transition numérique. Ils ont défini ensemble 4 objectifs prioritaires, posant ainsi les bases d’une future Conférence politique.

Les directeurs cantonaux du numérique, au cours d’une rencontre animée par le Geneve Lab puis d’une séance extraordinaire de la Conférence suisse de l’informatique (CSI) latine, se sont entendu sur l’opportunité de créer une Conférence politique latine pour répondre aux enjeux du numérique et favoriser les collaborations en la matière.

Au terme de ces deux sessions, les cantons participants ont défini 4 objectifs prioritaires pour la future Conférence :

  • Elaborer et défendre une vision politique commune portant sur la prise en compte du numérique dans nos cantons
  • Mutualiser les réflexions et les solutions
  • Légitimer de nouvelles pratiques dans nos administrations
  • Valoriser les relations et les partenariats avec l’extérieur, en particulier avec les acteurs moteurs de nos écosystèmes

Ces quatre objectifs guideront donc les travaux de la future Conférence latine, dont les participants ont convenu qu’elle serait créée officiellement le 11 novembre 2019.